Infolettre Printemps 2018

Projet de revitalisation du chemin Montréal

Le chemin Montréal est une rue principale importante, empruntée par plusieurs d’entre nous quotidiennement. Pour ceux d’entre vous qui ne le savent pas, le chemin Montréal fera l’objet d’une réfection en 2019, et des travaux mineurs y seront réalisés sur les ouvrages de services publics en 2018. Ce projet est motivé par le besoin de remplacer une importante conduite d’eau principale sur le chemin Montréal, entre le chemin North River et le boulevard Saint-Laurent. Nous profitons de cette occasion pour revitaliser l’infrastructure du couloir et améliorer l’esthétique de la rue.

Nous avons commencé notre processus de consultation en juin 2016 et nous avons maintenant formé un groupe de travail. Ce groupe est composé de membres de l’Association communautaire de Vanier, de la Zone d’amélioration commerciale du quartier Vanier, de Citoyens pour la sécurité en vélo, de personnes qui s’occupent de questions concernant l’accessibilité, la circulation piétonnière et le transport en commun ainsi que de responsables de quadrilatère. Les responsables de quadrilatère assureront la liaison en donnant aux autres résidents et commerçants de la collectivité un aperçu des discussions tenues durant les réunions du groupe de travail et des enjeux qui y seront présentés. Nous sommes heureux de constater que de nombreux membres intéressés de la collectivité sont impatients de participer; les intérêts de Vanier sont bien représentés.

Le groupe espère obtenir des commentaires sur certaines questions au cours de la phase de conception du projet. Parmi les sujets de discussions possibles, mentionnons le mobilier urbain, les installations cyclables proposées, l’incidence des poteaux d’électricité, les emplacements des abribus, les espaces publics, la conception des intersections, l’échelonnement et l’incidence des travaux de construction et l’art public.

Nous avons tenu notre première réunion d’introduction le 13 février 2018. Veuillez noter que les réunions du groupe de travail s’ajoutent aux trois prochaines séances portes ouvertes, la première aura lieu le 24 avril à 18 h au Centre Pauline Charron.

Pour obtenir de plus amples renseignements sur ce projet, vous pouvez consulter notre blogue (mathieufleury.ca/accueil/) ou notre page Web concernant ce projet (ottawa.ca/fr/revitalisation-du-chemin-de-montreal).

Si vous ne faites pas encore partie de notre liste de diffusion et que vous souhaitez vous abonner, veuillez envoyer un courriel à cheminmontreal@ottawa.ca.

Une autre bonne nouvelle : la Ville d’Ottawa envisage l’adoption d’un plan d’améliorations communautaires (PAC) pour le chemin Montréal (du chemin North River à la promenade de l’Aviation). Les PAC sont des outils municipaux qui servent à stimuler le renouveau urbain, la croissance des entreprises et la vitalité commerciale dans un secteur précis. Si le PAC du chemin Montréal était approuvé, des incitatifs financiers seraient utilisés comme moyens d’encourager les propriétaires fonciers du chemin Montréal à agrandir leurs propriétés et y apporter des améliorations. L’objectif serait de donner au chemin Montréal une apparence plus proche de celle d’une « rue principale traditionnelle ». Une réunion préliminaire est provisoirement prévue en avril pour tous les propriétaires fonciers.

 

Tunnel de stockage des égouts unitaires (TSEU) – Protégeons notre rivière 

Le tunnel de stockage des égouts unitaires (TSEU) est l’un des projets les plus importants du Plan d’action de la rivière des Outaouais, la feuille de route de la Ville d’Ottawa pour la protection de la rivière des Outaouais.

Comme c’est le cas dans de nombreuses villes, le centre-ville d’Ottawa possède un ancien réseau d’égout unitaire qui utilise la même infrastructure pour acheminer les eaux usées et les eaux pluviales vers nos installations de traitement. Durant de fortes pluies, ce système peut être surchargé, et son contenu peut alors se déverser dans la rivière des Outaouais. Ces « surverses d’égout unitaire » sont constituées d’eaux usées et d’eau de pluie, c’est-à-dire à peu près tout ce qui s’écoule de nos rues.

Le TSEU, d’une capacité d’environ 18 piscines olympiques, réduira considérablement les surverses d’égout unitaire dans la rivière des Outaouais durant de fortes pluies. En plus de réduire les surverses, le TSEU diminuera le risque d’inondation des sous-sols dans plusieurs basses-terres du centre-ville. Par ailleurs, il contribuera à assurer la pérennité de notre infrastructure d’égouts au centre-ville en accroissant la capacité et la redondance des grands égouts collecteurs. Le projet comprend la construction de deux tunnels, à savoir un tunnel nord-sud et un tunnel est-ouest.

Vous avez peut-être remarqué que les travaux de construction du TSEU sont en cours à l’extrémité est du parc de la Confédération (« site 3A »). Les travailleurs construisent le bassin de décharge de l’intercepteur du canal Rideau qui, après son entrée en service en 2020, détournera les surverses d’égout unitaire de l’intercepteur vers le TSEU et les empêchera ainsi d’atteindre la rivière des Outaouais. Ces travaux de construction devraient avoir lieu entre mars 2018 et janvier 2019, et l’aménagement paysager définitif sera réalisé au printemps 2019.

Plus tard cette année, les travaux de construction du TSEU débuteront également à la Côte-de-Sable. Un grand puits d’accès souterrain sera construit à l’intersection des rues Cumberland et Wilbrod afin de fournir un accès en vue des visites d’inspection futures du tunnel est-ouest. Restez à l’écoute pour plus de détails concernant une séance d’information publique qui sera organisée à propos de cet ouvrage. Pour en savoir plus sur le projet, consultez ottawa.ca/tseu.

 

Nouveau Centre sportif Rideau

L’ancien Club de tennis Rideau est maintenant devenu une installation sportive et récréative polyvalente appelée le Centre sportif Rideau. L’installation de 106 ans est située à l’extrémité de la rue Donald, juste à côté de la passerelle Adawe.

Aujourd’hui, ce centre est un lieu pour la pratique non seulement du tennis, mais aussi du volley-ball, du basket-ball, du football en salle (soccer intérieur), du yoga et de la natation. On y trouve aussi un gymnase, une salle communautaire pouvant être louée pour la tenue d’activités et un magnifique restaurant ouvert à tous. Le principal avantage tient au fait qu’il ne faut pas être membre pour profiter de cette installation étonnante. Nous sommes très chanceux d’avoir cette nouvelle installation récréative si près de chez nous. Je vous invite à venir y jeter un coup d’œil.

 

Merci aux Gee-Gees

Chaque année, avec l’aide du département des sports de l’Université d’Ottawa, nous donnons à 20 enfants de familles à faible revenu de notre collectivité la possibilité de participer gratuitement à un camp d’une semaine. Durant la semaine de congé de mars, le camp sportif des Gee-Gees donne aux enfants l’occasion d’acquérir des habiletés sportives ou artistiques de base. Les enfants plus expérimentés peuvent aussi participer à des camps spécialisés où ils peuvent acquérir une formation de haut niveau.

Nous aimerions remercier l’Université d’Ottawa pour la générosité dont elle fait preuve en donnant aux enfants de notre collectivité la chance de participer à ces camps.

 

Barbecue coréen du GoGiYa

Un nouveau restaurant coréen a ouvert ses portes à Ottawa sur la rue Rideau, à un moment où un changement positif de ce genre était exactement ce dont nous avions besoin dans notre collectivité. L’ouverture du GoGiYa coïncide avec la fermeture récente du Mingle Room, un commerce moins que souhaitable qui n’était pas exploité conformément à l’utilisation permise pour cet endroit précis.

Le nouveau restaurant, dont l’inauguration a eu lieu le 28 janvier 2018, sert du Kal-Bi et du Sam-Keup-Sal en plus du meilleur barbecue coréen habituellement offert dans les restaurants à volonté.

Le GoGiYa est ouvert entre 11 h 30 et 15 h pour le repas du midi et entre 17 h et 21 h pour le repas du soir. Prenez note que le restaurant est fermé le mardi. 

Situé au 470, rue Rideau, à proximité immédiate du marché By et en marge des collectivités de la Basse-Ville et de la Côte-de-Sable, le GoGiYa est à distance de marche du domicile de nombreux résidents. Nous sommes heureux d’accueillir ce nouveau commerce dans notre quartier et avons hâte de déguster son kimchi.

 

Nettoyage printanier du quartier

Chaque printemps et chaque automne, les membres de la collectivité se réunissent pour rendre Ottawa plus verte. Réunissez des collègues ou des personnes de votre famille, voisinage, école ou association et participez au nettoyage des débris de l’hiver dans notre secteur (Basse-Ville, Côte-de-Sable et Vanier). L’an dernier seulement, 75 547 bénévoles ont recueilli 60 437 kg de déchets au cours de 1 259 activités de nettoyage à Ottawa.

La Campagne printanière du Grand ménage de la capitale aura lieu du 15 avril au 15 mai, et les inscriptions ont déjà commencé. La fin de semaine du Grand nettoyage de la capitale se déroulera du 27 avril au 29 avril cette année. Pour obtenir plus d’information sur la campagne du Grand ménage de la capitale GLAD ou pour inscrire votre activité, rendez-vous à ottawa.ca/menage.

Le Grand ménage de la capitale est une excellente façon pour les voisins, la famille et les amis de travailler ensemble. Nous sommes fiers d’avoir une belle collectivité, et des activités de nettoyage comme celle-ci nous permettent vraiment d’agir de façon concrète. Merci à tous les bénévoles qui aident à nettoyer nos rues et nos parcs chaque année. Faites-nous part de vos activités de nettoyage à venir; notre équipe se fera un plaisir de se joindre à vous.

 

Étude du zonage R4 bientôt présentée au Comité

Nous avons commencé ce processus en 2011 avec l’approbation d’un règlement de restriction provisoire visant à empêcher le recours aux conversions en tant qu’outil de zonage autorisé. Nous avons poursuivi le travail avec les phases 1 et 2 de l’Étude sur les aménagements intercalaires ainsi que l’Étude patrimoniale de la Côte-de-Sable. Après la présentation de sept rapports de zonage distincts pour la Côte-de-Sable (ayant tous le même objectif, c’est-à-dire protéger le caractère de notre quartier bien établi), nous sommes maintenant à quelques semaines de l’examen par le Conseil de l’étude du zonage R4.

Le marché de la location de maisons de chambres se traduit par l’apparition d’une forme bâtie indésirable qui crée un maximum de revenus pour les investisseurs, mais qui donne à notre collectivité un style propre aux bâtiments arrivés en fin de vie. De nombreuses situations indésirables découlent de la présence de maisons de chambres : espaces d’agrément minimaux, mauvaises conditions de vie et stratégies de gestion des déchets inadéquates. Si les investisseurs adoptaient une optique à long terme, ils ne s’intéresseraient pas aux maisons de chambres et chercheraient à construire des immeubles d’appartements de faible hauteur plus appropriés.

Le règlement de restriction provisoire, qui a empêché la construction de nouvelles habitations de type dortoir, est en vigueur depuis juillet 2017. Vous serez sans doute heureux d’apprendre que le personnel de la Ville a réparti en deux phases ses efforts de préparation du rapport d’étude du zonage R4. Ainsi, nous pourrons présenter des modifications importantes dès ce printemps, y compris l’interdiction d’avoir plus de quatre chambres à coucher dans un logement à l’intérieur d’un immeuble à logements multiples.

Au moment où le rapport sera examiné, le règlement de restriction provisoire sera prolongé d’une autre année afin de permettre la réalisation de la deuxième phase des efforts de modification du zonage. Un aspect important de ces efforts consistera à réaliser un examen du Règlement municipal sur les redevances d’aménagement afin qu’on puisse déterminer comment les taux peuvent être modifiés à la faveur des logements de type familial et comment les coûts associés à la densité peuvent être couverts. Pour plus de détails, veuillez consulter www.ottawa.ca/fr et tapez R4 dans le champ de recherche.

La question des habitations de type dortoir déborde la Côte-de-Sable et est maintenant d’actualité dans de nombreux secteurs de notre ville, y compris Vanier, le Vieil Ottawa-Sud, Hintonburg et Overbrook.

Nous sommes convaincus que le processus d’étude du zonage R4 s’attaquera à la cause fondamentale du problème et qu’il permettra de régler celui-ci une fois pour toutes.