L’Armée du Salut – le combat est loin d’être terminé

Comme vous êtes nombreux et nombreuses à le savoir, la proposition de l’Armée du Salut de déménager au 333, chemin de Montréal et d’agrandir son refuge a été approuvée par le Conseil municipal le 22 novembre 2017. Manifestement, nous sommes très déçus de ce résultat. J’aimerais remercier tous les résidents et résidentes du quartier qui se sont exprimés devant le comité en opposition à ce projet et j’aimerais rappeler à tout le monde que le combat est loin d’être terminé. La prochaine étape est de contester la décision devant la Commission des affaires municipales de l’Ontario (CAMO) et nous sommes disposés à le faire.

Il est tragique que ce projet ait été réduit à un vote basé sur l’aménagement et l’utilisation des terrains alors que tellement d’autres facteurs ont besoin d’être pris en compte. En tant qu’administration municipale, je crois qu’il est important d’être à l’écoute et transparent, et d’être clair quant aux endroits où se trouvent les lacunes systémiques. Il faut investir davantage dans le logement avec services de soutien afin de réduire le recours aux refuges.

Nous apprécions le travail accompli par l’Armée du Salut et les fonds que l’organisme entend investir dans notre ville, mais le chemin de Montréal n’est pas le bon endroit pour le faire. Les rues principales sont le poumon économique de nos collectivités. Vanier a consenti des efforts considérables pour effacer le stigmate de criminalité qui plombe le quartier depuis les années 1990. Notre communauté s’améliore, mais elle est loin d’avoir des assises solides. Pour cette raison entre autres, nous continuerons de nous opposer à l’aménagement d’un méga refuge sur le chemin de Montréal.

Vanier demeure fort et uni. Nous persévérerons comme nous l’avons fait pour l’Hôpital Montfort. Pour lire ma présentation complète à la plus récente réunion du Conseil, rendez-vous à Mathieu.fleury.ca.