J’ai demandé une mise à jour sur l’étude de la STO au Comité des transports à l’automne 2019.  Maintenant qu’il a été rendu public, je vais demander à la présidence de veiller à ce que ce point soit ajouté à l’ordre du jour du Comité des transports cette année.

Je tiens d’abord à remercier la STO et la Ville de Gatineau d’avoir mené une étude sur l’amélioration du transport en commun entre Ottawa et Gatineau, car elle met en lumière certains enjeux et possibilités importants pour les deux villes. Voici la présentation de la STO – Étude complémentaire pour la réalisation d’un système de transport collectif structurant dans l’ouest de la ville de Gatineau

Tel que présenter, ce tramway circulerait sur le Pont du Portage, qui est et continuera d’être un important corridor d’autobus de la STO pour le raccordement au TLR à la gare de Lyon. Cela est important, car la STO effectue la transition de ses routes des rues Rideau et Wellington pour se raccorder adéquatement au réseau du TLR de notre ville à la gare de Lyon.

L’objectif de ce plan serait d’améliorer l’infrastructure et les liaisons de transport en commun entre ces deux villes.

Le raisonnement de la STO pour ces plans était axé sur les besoins des résidents de Gatineau qui se rendent actuellement au travail dans les bureaux du gouvernement fédéral au centre-ville.

Les statistiques présentées expliquent la croissance importante de l’emploi dans ces bureaux du centre-ville, mais des signes récents montrent que ces centre d’emploi sont en train de changer. Cela comprend de nombreux ministères, comme le MDN et la GRC, qui déplacent un grand nombre de leurs employés à l’extérieur du centre-ville (dans ce cas en déménageant leurs bureaux plus à l’ouest).

Il semble que certaines parties de ce plan soient inconcevables et ne soient pas entièrement réfléchies. Il est clair qu’il faut non seulement permettre aux consultants et au personnel de se pencher sur cette question, mais aussi structurer une table publique de gouvernance des élus. Il est important que ces plans tiennent compte des tendances actuelles en matière de croissance et d’emploi et que les mesures mises en œuvre profitent à tous les intervenants, y compris les résidents d’Ottawa.

Je soutiens que les centres d’emploi traditionnels au cœur de notre ville sont en pleine transition.

À titre d’exemple, le projet pilote “Gccoworking” dirigé par le dèpartement des Services publics et d’approvisionnement du Canada a créé 385 espaces de travail dans cinq sites de la région de la capitale nationale. Ces bureaux sont situés à Kanata, au centre-ville, à Orléans, à Gatineau et à Gloucester.

Je crois que des solutions de transport en commun à court terme doivent être élaborées parallèlement à des solutions à long terme afin d’améliorer le transport en commun pendant que des projets de plus grande envergure sont planifiés, construits et rendus utilisables, afin d’offrir une amélioration à tous les usagers du transport en commun tout au long du processus.

La construction d’un tramway est une solution à long terme qui devrait durer au moins 10 ans. Je m’inquiète de l’utilisation du Pont du Portage, de l’intégration à l’investissement public dans le TLR et des répercussions sur l’utilisation des terrains proposées (Wellington ou Sparks). De plus, des solutions à court terme doivent être envisagées et mises en œuvre.

Mes suggestions sont :

  • Mettre sur pied une table de gouvernance des élus pour participer de façon significative à la connexion du TLR, de l’autobus et du tramway. Cela aiderait à faire ce qui suit :
    • Problèmes avec l’utilisation du Pont du Portage (seulement)
    • Enjeux relatifs à un important service d’autobus entre Ottawa et Gatineau par le Pont du Portage (aujourd’hui – reliant la gare TLR de Lyon)
    • Problèmes d’utilisation des rues d’Ottawa par la STO (autobus) et les autobus d’OC Transpo (à Gatineau)
    • Problèmes d’utilisation des rues d’Ottawa par le tramway de la STO proposé (Wellington ou Sparks)
    • Problèmes liés à la croissance, aux pôles d’emploi et à l’achalandage
  • Augmenter l’intégration de multiples stations entre la STO Rapibus et OC Transpo (options provisoires). Cela signifierait :
    • La création de connexions entre la STO ou OC Transpo et la gare de Lees afin d’accroître l’accès aux zones d’emploi de l’est (et pour les résidents de l’est d’Ottawa afin de relier rapidement le TLR au Rapibus)
  • Envisager une extension du TLR Trillium jusqu’à Gatineau en tant qu’étape secondaire (pour accroître l’intégration multi-stations):
    • Considérant la vente du pont Prince of Whales à la Ville d’Ottawa (la Ville d’Ottawa possède déjà un terrain du côté de la rivière des Outaouais situé à Gatineau) pour accélérer les raccordements. Pour ce faire, il faudrait:
  • Rationaliser l’intégration des investissements de la phase 2 du TLR à la gare du Rapibus (liaisons Bayview TLR et une liaison future a l’aéroport)
  • Accroître les liens avec les centres d’emploi fédéraux à Gatineau pour les résidents d’Ottawa (régions de Chaudière et du Portage)
  • Augmenter les correspondances entre les résidents de Gatineau et l’aéroport d’Ottawa

Foire aux questions – Présentation du 13 mai : Réseau de transport en commun dans l’ouest de Gatineau

Foire aux questions – Présentation du 13 mai : Réseau de transport en commun dans l’ouest de Gatineau

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>