À mesure que la température chute, il en va de même pour nos options d’exercice en plein air. L’accumulation de neige tend à rendre plus ardue la pratique de bon nombre de nos activités favorites, et lorsque l’on ajoute à cette réalité la pandémie de COVID-19, les gens ont encore moins d’options.

Il existe de nombreuses possibilités en matière d’activités, notamment le ski, la planche à neige et le patinage. Toutefois, selon Phil Marsh, coureur de longue date et gestionnaire régional de Running Room (Coin des coureurs), il existe un nouveau passe-temps, que plusieurs ont adopté au printemps, auquel on peut continuer à s’adonner même lorsque la température tombe sous zéro.

« La course à pied est le sport le plus simple au monde; il vous suffit d’enfiler une paire d’espadrilles, » a-t-il dit.

M. Marsh, qui s’est mis à la course à pied il y a plus de 40 ans, est un homme qui ne craint absolument pas de sortir par mauvais temps ou par temps froid pour courir.

« Il peut s’avérer difficile de demeurer motivé durant les hivers canadiens, mais si vous vous dotez d’un équipement adéquat, cela peut faire toute la différence, » de renchérir M. Marsh.

Par le biais de Running Room, M. Marsh entraîne des gens de tous les âges, et leur offre de précieux conseils pour les aider à éviter de tomber ou de glisser lorsqu’ils sortiront courir cet hiver.

Selon M. Marsh, les plus importants conseils répondent aux principales raisons pour les lesquelles un coureur pourrait ne pas avoir envie de sortir courir une fois que la neige se met à tomber.

*Des vêtements chauds – Selon M. Marsh, il pourrait s’agir de vêtements conçus pour le ski ou la randonnée.

*Une bonne paire de souliers – C’est en fin de compte la seule chose dont un coureur a réellement besoin.

*C’est mieux à trois – Selon M. Marsh, il est bon d’avoir un compagnon de course, mais c’est encore mieux d’avoir deux amis qui souhaitent courir. De cette manière, vous aurez toujours un partenaire avec qui y aller.

*Crampons en acier – M. Marsh affirme qu’il s’agit là de la pièce d’équipement la plus sécuritaire à avoir.

*S’assurer que la peau n’est pas exposée, et ne pas demeurer à l’extérieur longtemps après avoir couru.

*Carburant – Assurez-vous de manger les bons aliments pour vous aider à rester motivé.

« Amusez-vous, assurez-vous de courir à un rythme qui vous permet de soutenir une conversation; c’est ce qui vous gardera motivé, » de poursuivre M. March. « Un des bons côtés de la pandémie, c’est que cela a suscité un énorme intérêt pour la course, le vélo et le kayak, et la course est le sport le plus facile à pratiquer au monde qui permet de respecter la distanciation physique. »

Toujours selon M. Marsh, bien que divers changements aient eu une incidence sur le sport et les activités cette année – y compris l’annulation de bien des courses importantes dans cette ville – il entrevoit l’émergence d’une nouvelle forme de course ce printemps, soit la course en sentier.

« Son origine remonte aux années où l’on pratiquait la course de fond. Les coureurs partaient d’un champ et couraient jusqu’à la forêt, » a expliqué M. Marsh, avant d’ajouter que le fait de s’entraîner tout au long de l’hiver en prenant les bonnes précautions peut permettre à tout nouveau coureur d’être prêt pour ce que le printemps a à offrir.