Course à zéro: L’action climatique dans notre ville

J’aime une bonne course. Il s’agit d’atteindre la ligne d’arrivée et de se réjouir de la façon dont on y est arrivé. 

En ce moment, la Ville est dans une course critique vers zéro. 

Cette course, l’une des plus critiques au niveau mondial, vise à éliminer les émissions de gaz à effet de serre d’ici 2050. La Ville s’est lancée dans cette course en s’engageant à atteindre la ligne d’arrivée en mettant en œuvre un plan directeur sur le changement climatique et une évolution énergétique. 

Ce plan d’action vise les émissions de gaz à effet de serre. 

Par le biais de notre Plan officiel, nous nous sommes également engagés à mettre les considérations environnementales, climatiques et sanitaires au premier plan de la planification. 

Pour atteindre les objectifs approuvés par le Conseil, la communauté devra réduire ses émissions de cinq à six pour cent par an au cours des cinq à dix prochaines années. 

Alors, que faudra-t-il pour atteindre les objectifs de réduction des émissions d’Ottawa?

La Ville a défini des domaines dans lesquels nous pouvons réduire nos émissions d’ici à 2050, notamment :

– Électrifier les véhicules personnels

– Rénover des bâtiments résidentiels existants

– Détourner les déchets organiques des décharges et créer du gaz naturel renouvelable.

– Rénover des bâtiments commerciaux existants

– Transitionner vers des parcs automobiles commerciaux à zéro émission

Le nouveau règlement municipal sur la protection des arbres est déjà en place depuis janvier 2022. Il protège les arbres existants et exige que les projets de développement soient planifiés autour des arbres ou qu’ils soient compensés en conséquence, afin de conserver, de remplacer et de renouveler le couvert forestier urbain.  

Pour Côte-de-Sable, cela s’est traduit par l’ajout de plusieurs arbres dans la communauté, à la fois par le développement et le remplacement d’arbres malades ou enlevés. La plantation d’arbres a lieu en été et en automne. La Ville offre un programme d’arbres en fiducie, qui vous permet d’accepter de planter un arbre appartenant à la Ville sur votre pelouse. Ce programme est un excellent moyen de s’impliquer au niveau communautaire. De plus amples informations sont disponibles en ligne à l’adresse https://ottawa.ca/fr/vivre-ottawa/environnement-conservation-et-climatique/arbes-et-les-forets-urbaines/plantation-darbres. Nous disposons également d’une banque d’arbres à planter dans le quartier 12 Côte-de-Sable. Si vous êtes à la recherche d’un arbre (devant ou derrière votre propriété), contactez-nous, nous sommes là pour vous aider.

En outre, la Ville met à jour son plan directeur pour les déchets solides, afin d’orienter la gestion des déchets pour les 30 prochaines années. La Ville a lancé une série d’engagements pour que les résidents puissent donner leur avis sur ce qu’ils pensent pouvoir contribuer à l’élaboration de ce plan, y compris un sondage en ligne à l’adresse https://participons.ottawa.ca/Plan-directeur-de-la-gestion-des-dechets-solides.

Le sondage est disponible jusqu’au 8 mai. Aidez la Ville à créer des pratiques exemplaires pour le réacheminement des déchets dans les quartiers urbains établis tels que Côte-de-Sable, où l’on trouve de nombreux immeubles multirésidentiels, et où les programmes de réacheminement pourraient grandement influencer nos objectifs globaux de course vers zéro. 

Enfin, les nouvelles Normes pour la conception des immeubles très performants, également connues sous le nom de Normes vertes, pour les nouvelles constructions, qui sont en place dans la Ville de Toronto depuis 2006, seront présentées au Conseil ce printemps. Ces normes fixent des mesures pour la conception durable et résiliente des nouveaux bâtiments exigés dans notre nouveau plan officiel. 

Cela inclut des objectifs de réduction de la consommation d’énergie pour les développements et un calendrier pour réaliser ces mesures. Nous travaillons avec nos collègues pour augmenter les points de contrôle et les exigences écologiques avant l’approbation du rapport final prévue en avril, comme l’étiquette émergente pour les acheteurs de maisons neuves. En tant que président du conseil d’administration de Logement communautaire d’Ottawa, je suis fier de voir que LCO a pris l’initiative à Ottawa de constituer un portefeuille de logements plus écologiques. Nous avons construit un nouvel appartement à maison passive au 811 Gladtsone et nous aurons le plus grand portefeuille de maisons passives d’ici la fin de 2022 avec l’ajout de trois nouveaux immeubles sur la rue Mikinak et d’autres en cours. 

De plus, j’ai présenté une motion que le Comité permanent de la protection de l’environnement, de l’eau et de la gestion des déchets examinera pour élaborer des mesures d’atténuation supplémentaires. Ces mesures devraient inclure des incitations pour les bâtiments neufs et existants. 

Un bâtiment meilleur et plus vert est bon pour notre ville, soutient notre communauté et permet aux acheteurs de nouvelles maisons d’être assurés des futures vagues de coûts énergétiques.

Comme dans toute course, le but ultime est de franchir la ligne d’arrivée en vainqueur. Ottawa a été directement confrontée aux cycles de gel et de dégel, aux inondations, aux tornades et aux impacts et coûts du changement climatique.L’une des mesures en suspens, mais essentielle, est de veiller à ce que les gouvernements fédéral et provinciaux mettent à jour leurs normes respectives en matière de code du bâtiment afin de faire progresser la construction de bâtiments plus écologiques. J’ai l’intention de continuer à faire pression pour cette étape, car ce sont les exigences, et non pas seulement les lignes directrices, qui permettent d’assurer un meilleur avenir. Nous ne serons qu’à quelques secondes de notre victoire ultime, lorsque nous pourrons avoir une norme nette zéro dans les codes du bâtiment partout au Canada.