Déclaration sur l’occupation : Une voie à suivre

Dire que les événements des dernières semaines ont été douloureux est un euphémisme. Les gens souffrent profondément. La réputation de notre ville a été entachée. La confiance dans nos institutions est compromise (voire brisée).  

Nous avons beaucoup à apprendre, à corriger et à réparer.  

Nous sommes une capitale du G-7, et d’autres manifestations auront lieu. Mais nous ne devons plus jamais permettre à ceux qui viennent à Ottawa, sous couvert d’une manifestation, d’occuper notre ville, d’intimider nos voisins et d’insulter qui nous sommes en tant que Canadiens.  

C’est étonnant que tout cela ait pu se produire dans la capitale du Canada et dans la deuxième plus grande ville de l’Ontario. Franchement, c’est embarrassant. Nous méritons mieux que cela.  

C’est pourquoi je réclame une enquête publique intégrée à laquelle participeraient les trois paliers de gouvernement. Nous avons tous un rôle à jouer dans ces conversations critiques et une responsabilité dans l’élaboration des solutions à venir.  

Nous devons tout d’abord nous assurer qu’un soutien essentiel est accordé aux résidents et aux entreprises locaux les plus durement touchés par cette occupation. Cela implique de soutenir les travailleurs qui ont perdu leur salaire et les propriétaires de petites entreprises qui éprouvaient déjà des difficultés en raison de la pandémie, tout en prenant des mesures proactives pour protéger nos citoyens et nos institutions démocratiques des dommages futurs.  

L’obligation première de tout gouvernement est de protéger les citoyens. Pourtant, cette occupation a révélé de graves lacunes dans nos systèmes de sécurité et dans notre capacité à assurer la sécurité de nos communautés, notamment nos résidents les plus vulnérables.  

À ma demande, le Conseil a enjoint le personnel de la Ville à examiner le manque de moyens de remorquage de véhicules lourds de la Ville et la faisabilité d’installer des bornes de protection le long du boulevard de la Confédération puis de présenter un rapport clair et exécutable qui orientera nos décisions à l’avenir.  

Pendant nos heures les plus sombres, j’ai eu le plaisir de travailler avec le Conseil et le personnel pour trouver un moyen d’atténuer les impacts. Depuis le transport en commun gratuit jusqu’au renforcement des amendes imposées par le règlement et à une injonction réussie, bien que tardive, nous avons trouvé le moyen de faire ce que nous pouvions dans une situation des plus difficiles.  

Et en ce jour nouveau, je tiens à dire que, bien que je ne sois pas fier de certaines des choses qui se sont produites au cours des trois dernières semaines à l’hôtel de ville, le moment est venu de travailler ensemble. Les citoyens d’Ottawa méritent de se sentir en sécurité dans leur ville. Ils s’attendent à ce que les gouvernements les protègent et fassent tout ce qui est en leur pouvoir pour éviter ces mêmes échecs que nous avons vécus ces dernières semaines. 

Les dirigeants et les institutions qui les servent nous doivent responsabilité et transparence et ils sont tenus d’agir. Apprenons les leçons et faisons en sorte que les résidents actuels et futurs soient mieux servis et mieux protégés. Récupérons vraiment nos rues, notre Ottawa, et construisons une meilleure ville pour tous. 

Direction sur la prévention des occupations et les besoins humains : Lisez ici.

Motion sur l’événement de bienvenue aux olympiens locaux : Lisez ici.

Motion pour appuyer la campagne #OttawaLove : Lisez ici.

Motion sur l’élargissement des programmes de perte de revenu : Lisez ici.