Faire entendre sa voix: Les jeunes de la Basse-ville s’expriment sur les besoins de la communauté

Lowertown Youth Action Plan d’action jeunesse de la Basse-Ville 2022

Au début du mois, de jeunes adultes de la Basse-Ville ont réuni tous ceux et celles d’entre nous qui travaillent pour notre communauté dans le but de faire un examen essentiel de la situation. C’est à cette occasion qu’ils nous ont présenté le Plan d’action jeunesse de la Basse-Ville.

Ce plan d’action vise à défendre les intérêts des jeunes de la communauté en faisant connaître leurs besoins (installations, programmes, etc.), en misant sur les initiatives déjà en place et en trouvant des occasions de collaborer avec d’autres partenaires locaux. Il pourra aider les prestataires de services à la jeunesse à répondre de manière plus efficace aux besoins des jeunes de la Basse-Ville, ce qui aura pour effet de renforcer le sentiment d’appartenance et la confiance à l’égard de la communauté. 

Ce que le plan nous a permis de constater : 

1 – Nous avons des jeunes très engagés qui savent ce qu’ils veulent et le font savoir. 

2 – Ces jeunes veulent bénéficier des mêmes occasions que celles qui sont offertes à leurs pairs dans d’autres communautés. 

Nous aimons tous et toutes la Basse-Ville. Nous avons vu les problèmes de revenus auxquels les familles sont confrontées et nous voulons améliorer la qualité de vie et la fierté de notre communauté. La Ville fait de grandes choses, et nous avons l’occasion de tirer parti des rapports récemment approuvés pour répondre aux besoins de notre communauté. 

Le nouveau Plan officiel décrit comment nous aborderons l’aménagement en tant que ville à l’avenir. La Ville a également approuvé le Plan directeur des infrastructures des parcs et des loisirs, une occasion unique pour notre communauté, qui a connu une croissance démographique, de moderniser ses infrastructures récréatives, principalement ses gymnases. Dans le cadre de ma motion au Conseil, nous avons positionné stratégiquement un plan concernant les infrastructures de loisirs moins performantes et plus anciennes. 

De plus, mon bureau travaille en étroite collaboration avec l’École d’architecture de l’Université Carleton pour améliorer la conception du Bain Champagne en utilisant le bâtiment historique existant, mais en explorant la possibilité d’agrandir et d’améliorer la propriété environnante. Cette idée rappellerait le réaménagement du Centre récréatif Plant, la dernière installation récréative construite à l’intérieur de la Ceinture de verdure, en 2001. Ce projet passionnant permet aux étudiants d’acquérir une précieuse expérience pratique et nous permettra de présenter des idées de conception convaincantes et innovantes à la Ville le moment venu. 

Depuis longtemps, Repaire jeunesse d’Ottawa travaille en étroite collaboration avec le Centre de ressources communautaires de la Basse-Ville pour faire progresser les programmes destinés aux jeunes adultes, en particulier les programmes de basketball. Ils ont travaillé dur pour réussir, mais cette responsabilité ne doit pas reposer uniquement sur eux. Il faut faire davantage pour que les jeunes de la Basse-Ville, qu’ils soient anglophones ou francophones, aient accès à la programmation du gymnase de l’école secondaire De La Salle et du gymnase appartenant à la Ville au Patro. Les jeunes ont besoin d’espaces récréatifs et culturels intérieurs sécuritaires pour s’épanouir. 

Élaboré par et pour les jeunes, le Plan d’action jeunesse est clair : ASSEZ, C’EST ASSEZ. Les jeunes de la Basse-Ville sont conscients des possibilités offertes dans d’autres parties de la ville. Ils veulent que les investissements publics leur permettent d’y avoir accès eux aussi, directement au sein de leur communauté. 

J’invite tout le monde à prendre connaissance du Plan d’action jeunesse ici : https://crcbv.ca/wp-content/uploads/2022/03/Lowertown-Youth-Action-Plan-daction-jeunesse-Basse-Ville-mars-2022-sm-opt.pdf  

Je les appuie, et vous?