Infolettre décembre 2020

Le projet de réfection du parc Riverain est commencé

J’ai le plaisir d’annoncer que les travaux de la phase 1 du projet de réfection du parc Riverain sont en cours, et que les travaux devraient finir à temps pour l’été 2021. J’aimerais remercier tous ceux et celles qui ont participé aux deux consultations publiques pour le parc Riverain. Les travaux en cours incluent une nouvelle aire de jeux d’eau, de l’équipement de mise en forme pour adultes, une aire pour chiens sans laisse, un nouveau terrain de basketball, un nouveau terrain pour jeu de fers, le resurfaçage des terrains de tennis avec ajout de pickleball, l’amélioration des sentiers et de l’éclairage. À compter de la mi-2021, comme 2e phase du projet, on ajoutera entre autres un quai sur les berges de la rivière Rideau et un parc de planche à roulette, en plus de réhabiliter le pavillon pour l’hiver.

Pendant nos deux consultations publiques, j’ai reçu plusieurs questions à propos de l’histoire du parc Riverain.

Le parc Riverain, un espace vert depuis 1928 au moins, appartient à la Commission de la capitale nationale (CCN). Le 21 décembre 1967, l’ancienne Ville d’Eastview s’entendait avec la CCN afin de louer le terrain pour 1 $ par an pendant 21 ans. Une option permettait de renouveler l’entente, qui a toujours cours. En regardant une carte de 1887, on peut voir au moins trois résidences sur le terrain du parc.

Avec l’entente de 1967 avec la CCN, la Ville de Vanier devenait responsable de l’aménagement des infrastructures du parc, en consultation avec la CCN, qui devait approuver les plans. Il y a des choses qui ne changent pas.

Pour tous les détails sur le projet visitez le ottawa.ca/fr/hotel-de-ville/engagement-du-public/projets/amelioration-du-parc-riverain

Incendies récents à Vanier

Je partage l’anxiété et les préoccupations de la communauté à propos des incendies qui ont récemment éclaté à Vanier. Je peux vous assurer que la Ville recentre ces activités afin de soutenir notre quartier (enquête, information et surveillance proactive). Plusieurs initiatives sont en cours avec des partenaires de la Ville, dont le Service des incendies d’Ottawa et le Service de police d’Ottawa, afin d’appuyer les résidents de Vanier. Je vais poursuivre mes efforts auprès des propriétaires d’immeubles vacants afin de les inciter à agir (démolition, reconstruction, vente de leur propriété).

Les représentants de la Ville et moi visitons ces propriétés, mais communiquons aussi avec les propriétaires de chantiers de construction et les voisins de sorte à partager l’information sur la façon de maintenir la sécurité des propriétés et leur conformité aux normes municipales.

Notre équipe de ressources de quartier du Service de police d’Ottawa demeure engagée à surveiller les immeubles vacants, le site des incendies et les chantiers de construction à Vanier.

Je vous demande de nous aider à nous protéger les uns les autres contre les incendies et les vols en vous assurant de signaler tout problème au Service de police d’Ottawa, au 613-236-1222, poste 3770, et de transmettre toute préoccupation (p. ex. débris) quant aux normes d’entretien des biens à la Ville, au 3-1-1. La Ville et moi sommes préoccupés par ces tendances, et nous sommes là pour soutenir la communauté.

Pour les mises à jour au sujet des feux : https://mathieufleury.ca/incendies-recents-a-vanier/

Nous allons rebâtir

Le 27 août, ces incendies criminels ont aussi visé le cœur de notre communauté : la Cabane à sucre Vanier. L’assureur du Muséoparc Vanier couvrent les coûts de l’immeuble et son contenu. Pour l’instant, il semble que l’immeuble devra probablement être complètement démoli. Mais ce n’est pas fini : nous allons le reconstruire!

La Ville d’Ottawa et moi s’engagent à soutenir le Muséoparc en vue de reconstruire rapidement cet emblème important de Vanier. Avec la nomination de la nouvelle directrice générale par intérim, Madeleine Meilleur, je suis persuadé que la reconstruction sera bien gérée.

Même si nous ne savons pas encore à quoi ressemblera le Festival des sucres, en avril, mon bureau et moi travaillerons avec l’équipe organisatrice afin de nous assurer qu’elle a tout le soutien nécessaire à la tenue d’une version modifiée du Festival.

L’objectif est de reconstruire la Cabane à l’été 2021.

Vanier est une communauté forte et unie!

Pour appuyer financièrement cette campagne pour rebâtir, visitez : https://museoparc.ca/en/

La Rue Rideau

Je suis heureux d’annoncer que les travaux dans le cadre du projet de réfection des rues Rideau et William devraient être terminés cette année. Vous verrez bientôt les résultats de la reconstruction complète de la rue Rideau, de la promenade Sussex à la rue Dalhousie, y compris la rue William, de sorte qu’elle redevienne la rue principale du centre-ville d’Ottawa.

Je vous invite à aller marcher sur la rue Rideau pour profiter des trottoirs élargis et jeter un coup d’œil à la nouvelle piste cyclable bidirectionnelle, les installations pour le transport en commun, l’éclairage pour les piétons et l’aménagement paysager.

Vous trouverez tous les détails à ottawa.ca/ruerideau.

Le Chemin Montréal

Le projet de revitalisation du chemin Montréal avance bien et devrait être terminé en 2022.

Les travaux en cours nécessitent la déviation de plusieurs circuits d’autobus le long du chemin de Montréal au printemps 2021.

Le 18 novembre, nous avons organisé une consultation sur les divers changements apportés aux circuits 12, 15 et 20 d’OC Transpo, ainsi que des autres répercussions sur le transport en commun lors de la déviation du chemin de Montréal en 2021. Si vous avez manqué la séance d’information, vous trouverez de plus amples renseignements à ottawa.ca/cheminmontréal.

Pour rester au courant des développements dans cet important projet de revitalisation, abonnez-vous au bulletin de la Ville, à ottawa.ca/projetvisionvanier.

La réfection de rues résidentielles dans Côte-de-Sable

Ces derniers mois, les rues résidentielles au cœur de Côte-de-Sable ont grouillé d’activité. Les travaux d’infrastructures en cours comprennent des travaux souterrains et d’aménagement de la chaussée sur l’avenue Mann, le chemin Range, et la rue Templeton.

Le projet inclut le remplacement de la conduite d’eau principale, des égouts sanitaire et pluvial, des branchements et de toute l’infrastructure de transport, dont la chaussée, les trottoirs et les arrêts d’autobus sur l’avenue Mann, le chemin Range et la rue Templeton. Avant la fin de la présente saison de la construction, la Ville plantera des arbres le long de l’avenue Mann et du chemin Range. Les travaux sur l’avenue Russell débuteront au printemps prochain. On aménagera aussi des jardinières et d’autres éléments paysagers au centre commercial linéaire sur l’avenue Mann, entre la rue Chapel et l’avenue Goulbourn.

Vous trouverez tous les détails à ottawa.ca/fr/hotel-de-ville/engagement-du-public/projets/avenue-mann-chemin-range-avenue-russell-et-rue-templeton.

La Bibliothèque publique d’Ottawa élimine les frais de retard pour de bon

Si vous avez besoin d’un livre, il y a de fortes chances que vous puissiez l’emprunter à la Bibliothèque publique d’Ottawa (BPO).

La BPO est l’un des meilleurs réseaux de bibliothèques publiques bilingues (françaises et anglaises), et le plus vaste, en Amérique du Nord.

Muni d’une carte de bibliothèque, vous pouvez accéder à de l’information et à des services dans les 34 succursales de la BPO, ouvrir une session en ligne ou emprunter un ouvrage dans l’un des 2 bibliobus. La BPO possède même un service de prêt d’ouvrages selon le principe du distributeur automatique. Cependant, bien que la BPO desserve près d’un million de résidents, plusieurs obstacles peuvent littéralement empêcher un usager d’emprunter un ouvrage. Mais tout cela est en train de changer. Pour le mieux.

Depuis aussi loin que beaucoup s’en rappellent, la bibliothèque impose des frais pour les articles en retard. Selon le modèle actuel, les personnes ayant des articles en retard accumulent les frais, et si les articles ne sont pas retournés, ils sont considérés comme « perdus » après 35 jours. L’usager doit alors payer le coût de l’article (remplacement) et les frais de retard accumulés. Les comptes des personnes devant 50 $ ou plus sont envoyés à une agence de recouvrement 60 jours plus tard. Les frais de retard peuvent s’accumuler rapidement, et même une fois les articles retournés, peuvent constituer un obstacle à l’utilisation de la bibliothèque.

Plus de 9 000 résidents de Rideau-Vanier ont des frais de retard à payer, et le compte de plus de 1 000 résidents est bloqué ou en recouvrement parce qu’ils n’ont pas retourné des ouvrages.

Le 3 novembre, le Conseil d’administration de la Bibliothèque publique d’Ottawa a présenté, puis adopté une nouvelle approche à cet égard. Plus de frais. Les personnes dont le compte est bloqué constateront immédiatement un effet positif du passage à ce nouveau modèle sans frais de retard.

Le « modèle de recouvrement des articles » ne comprend pas de frais de retard, seulement le coût de remplacement, et rien n’est facturé si l’article est retourné.

En éliminant la peur de devoir de l’argent pour un ouvrage et le réflexe de penser qu’il est plus logique de le conserver et de cesser d’utiliser la bibliothèque, ce nouveau modèle a pour objectif de veiller à ce que les articles soient retournés, et à ce qu’on ne juge pas l’usager et ne lui impose pas de frais.

Les détenteurs d’une carte peuvent aussi continuer d’utiliser la bibliothèque même s’ils ont des articles en retard, ce qui n’était pas possible selon l’ancien modèle.

Dans Rideau-Vanier, on compte deux succursales de la BPO, Vanier et Rideau, ainsi qu’une succursale voisine, le Complexe St-Laurent.

Je suis enthousiaste par rapport à ce nouveau modèle, qui permettra à tous les résidents de notre quartier – et de la ville – de lire tout ce qu’ils souhaitent, ce qui est le but premier de la bibliothèque.

Pour toutes l’information et les programmes de la Bibliothèque publique d’Ottawa visitez : https://biblioottawalibrary.ca/fr

Les fêtes 2020 : Encourageons nos petites entreprises

Cette saison des Fêtes sera différente. La pandémie a eu des répercussions sur toutes nos vies que nous n’aurions jamais pu imaginer. Chaque année, j’aime faire des achats locaux, organiser des événements et soutenir des entreprises locales en cours de route.

Beaucoup entreprises ne s’en sortent pas et malheureusement, nous avons même vu certaines entreprises fermer leurs portes.  De petites entreprises le long de nos rues – Le marché By, l’avenue Laurier Est,  l’avenue Beechwood, le chemin Montréal, l’avenue McArthur, la rue Rideau – elles constituent une part énorme de ce que nous sommes en tant que communauté – je ne peux imaginer nos rues de quartier sans elles.

Nous comptons sur plusieurs d’entre elles depuis des décennies. Pour cette saison des fêtes, plus que jamais, il est important de faire des achats locaux. Soutenez nos commerces, restaurants et magasins spécialisés locaux.  Soyons là pour eux.

Leave a Comment