Près de la moitié de la région de la capitale nationale est sous un couvert forestier.

Toutefois, ce dernier n’est pas réparti de façon uniforme. En l’examinant de plus près, le couvert forestier de Rideau-Vanier est moins important que la moyenne du reste de la région; il ne couvre que 27 p. 100 du secteur.

Les arbres offrent des habitats pour la faune. Ils aident à atténuer les températures trop élevées, peuvent améliorer la santé mentale et contribuent à l’assainissement de l’air.

Les arbres sont très importants pour notre paysage urbain.

Cette étude sur l’évaluation du couvert forestier porte sur plusieurs facteurs qui jouent un rôle dans l’état actuel du couvert forestier, y compris l’urbanisation, le zonage et les antécédents de l’utilisation du sol.

Selon le présent rapport, les données d’évaluation du couvert forestier doivent être intégrées au processus de prise de décisions en matière d’aménagement pour tous les ordres de gouvernement, en accordant la priorité aux initiatives de conservation et de plantation d’arbres.

Accroître la forêt urbaine est une priorité pour le Conseil, qui a établi comme cible annuelle de planter 125 000 nouveaux arbres – ou un demi-million d’arbres d’ici 2022.

Vous trouverez le rapport complet ici : Évaluation du couvert forestier

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>