Lettre ouverte à tous les candidats aux élections provinciales

Cher candidat aux élections provinciales dans la circonscription d’Ottawa-Vanier,

Je communique avec vous aujourd’hui pour connaître votre opinion sur trois questions ayant une incidence dans ma collectivité. Depuis mon élection en 2010, je représente une partie de la circonscription, qui comprend la Basse-Ville, Côte-de-Sable et Vanier. Si vous avez la chance d’être élu le 7 juin, ce sera pour moi un plaisir de collaborer avec vous dans le cadre d’initiatives afin de continuer d’améliorer notre collectivité.

Il y a de nombreux projets que nous avons amorcés ou que nous aimerions réaliser de concert avec nos homologues provinciaux. Ces projets visent à améliorer la qualité de vie dans notre ville et notre collectivité.

J’ai choisi de concentrer mes questions sur trois enjeux importants pour toute la collectivité :

1- Règlement du problème des camions servant au transport interprovincial qui passent par nos rues du centre-ville;

2- Investissement dans le marché By, lieu historique le plus emblématique d’Ottawa;

3- Aide au logement pour nos résidents les plus vulnérables selon des approches modernes.

J’aimerais recevoir vos réponses au plus tard le lundi 4 juin à 16 h. Je les afficherai toutes sur mon site Web pour informer notre collectivité de votre point de vue sur ces enjeux clés.

1- Après les efforts de plus d’une génération sur la question des camions servant au transport interprovincial qui passent par les rues du centre-ville, nous avons mené à bien une étude de faisabilité portant sur la construction d’un tunnel pour camions qui relierait l’autoroute 417 à la hauteur de l’échangeur de la promenade Vanier au pont MacDonald-Cartier. Si votre parti est élu, votre gouvernement s’engagera-t-il à financer la prochaine étape de l’examen, c’est-à-dire l’évaluation environnementale? En outre, fournirez-vous des précisions concernant la responsabilité du ministère des Transports de l’Ontario de relier les autoroutes de la série 400 à des liaisons interprovinciales?

2- Le marché By est le plus ancien marché fermier permanent en Ontario. Il se classe deuxième, après la Colline du Parlement, parmi les lieux les plus fréquentés par les touristes qui viennent dans notre capitale. La Ville a approuvé les plans de revitalisation du marché By, qui prévoient une stratégie clé pour investir dans la sphère publique. Le succès de l’investissement de 1 million de dollars dans l’esplanade de la rue George montre bien la nécessité mais aussi l’importance de cet investissement dans le marché By. La Ville procède actuellement à une consultation sur le domaine public dans le but de se doter d’une stratégie d’investissement approuvée d’ici la fin de 2018. Si votre parti est élu, continuerez-vous de financer le tiers du coût de ces importants investissements dans des lieux publics de notre collectivité et pour notre ville?

3- Enfin et surtout, parlons de logement et d’itinérance. En tant que président du conseil d’administration de la Société de logement communautaire d’Ottawa, j’aimerais que le gouvernement provincial puisse aider nos résidents les plus vulnérables en s’assurant qu’ils disposent d’un lieu agréable où vivre et des mécanismes d’aide dont ils ont besoin. Les investissements dans le logement abordable en vertu du Cadre de gestion du portefeuille sont essentiels pour exploiter le potentiel du plus grand propriétaire de notre ville.

Dans le même ordre d’idées, parlons de l’approche et des transferts de fonds à la Ville et aux organismes locaux pour nos sans-abri. Soyons clairs. Je pense que tous les partis en lice aux élections provinciales veulent éliminer l’itinérance. Récemment, dans ma collectivité, nous avons dû débattre à l’échelle de la ville la proposition émanant de l’Armée du Salut. J’ai activement fait valoir qu’il s’agissait simplement du mauvais endroit et, qui plus est, du mauvais modèle pour notre ville. La proposition de l’Armée du Salut va à l’encontre de toutes les recherches sur les pratiques exemplaires visant à réduire l’itinérance et recrée les problèmes du passé concernant l’institutionnalisation de nos résidents les plus vulnérables.    

En tant que candidat dans la circonscription d’Ottawa-Vanier (l’une des collectivités où les revenus sont les plus bas dans notre ville), vous engagez-vous à faire examiner par le gouvernement provincial les mécanismes de financement offerts à la Ville et aux organismes locaux par les ministères provinciaux du Logement, des Affaires municipales, de la Santé et des Soins de longue durée et des Services sociaux et communautaires? Une modernisation et une meilleure coordination visant à tenir compte des besoins actuels sont essentielles. Nous ne voulons pas que le gouvernement provincial réduise le financement des initiatives de logement et d’aide aux sans-abri. Mais nous voulons que les mécanismes de financement tiennent compte des toutes dernières recherches dans le domaine, qui s’articulent fondamentalement autour des initiatives Logement d’abord. De plus, vous engagez-vous à vous assurer que la proposition actuelle de mégarefuge présentée par l’Armée du Salut pour le 333, chemin de Montréal ne sera pas financée par des fonds provinciaux?

Je vous souhaite bonne chance pour les dix derniers jours de la campagne provinciale de 2018. En vous portant candidat et en étant à l’écoute des idées de la collectivité, vous contribuez à renforcer la démocratie.

Cordialement,

Mathieu