En tant que commissaire aux sports de la Ville d’Ottawa, voici ma mise à jour pour 2021:

Je suis fier de servir de commissaire aux sports d’Ottawa et d’appuyer notre collectivité par la puissance du sport et de la culture de l’activité physique. Je suis reconnaissant de l’occasion qui m’est offerte de travailler directement avec des organisations de sport amateur dévouées, leur personnel, leurs membres, les bénévoles et tous ceux qui veillent à ce que le sport, le jeu et les loisirs jouent un rôle essentiel dans notre ville. 

Le rôle du commissaire aux sports est de promouvoir la communauté sportive locale et d’appuyer Tourisme Ottawa en faisant progresser la stratégie « Plus de candidatures, plus de victoires, plus d’événements ». L’équipe de Tourisme Ottawa est bien organisée : elle connaît le potentiel d’événements locaux et continue d’essayer de maximiser cette offre. De plus, le commissaire aux sports est appelé à travailler avec la communauté sportive pour appuyer (la croissance, les besoins, la gouvernance et la défense des intérêts).

Le présent rapport donne un aperçu des possibilités et des menaces existantes dans le secteur du sport communautaire à Ottawa. Nous couvrirons les répercussions générales et les leçons tirées de la dernière année, ainsi que les options pour envisager d’appuyer la communauté sportive d’Ottawa et de positionner Ottawa comme une ville favorable au sport. 

La communauté sportive est si vaste que le présent rapport ne vise pas à saisir toutes les situations, tous les risques et toutes les occasions, mais plutôt à partager avec le Conseil et la Ville un portrait de la situation actuelle qui touche le sport dans notre communauté ainsi que des occasions d’aide, de soutien et de pratique du sport à Ottawa.

La communauté sportive a continué de s’engager tout au long de la pandémie de COVID-19. Le Conseil du sport d’Ottawa, qui est le porte-parole du sport local à Ottawa, a aidé à appuyer la feuille de route pour un retour sécuritaire au sport tout en respectant diverses mesures de sécurité en santé publique. Pour chaque sport, un parcours a été réalisé pour soutenir les athlètes en fonction de leur domaine de jeu respectif. Certains sports, comme le tennis, qui peuvent être pratiqués à l’extérieur et qui sont individuels, ont été plus résilients. En revanche, il y a eu de réelles difficultés à continuer à soutenir, parmi les jeunes, la pratique et la jouabilité d’autres sports qui se font à l’intérieur et en équipe, et qui impliquent une location de leurs espaces, y compris le basketball.

Dans la communauté sportive d’Ottawa, on commence à un jeune âge avec les programmes d’apprentissage et on passe par les différents niveaux de jeu, y compris la compétition, et on poursuit à l’âge adulte avec les programmes de maîtrise. Ottawa est un puissant exemple du modèle de développement à long terme de l’athlète (DLTA), qui s’harmonise étroitement avec l’objectif de Sport Canada et de ParticipAction.  

La communauté sportive est principalement organisée par des clubs sportifs locaux à but non lucratif. La participation des parents et des bénévoles est une contribution essentielle à la croissance et au maintien de la passion et de la longue histoire du sport à Ottawa : puisque 73 % des clubs n’ont pas de personnel, ils sont entièrement dirigés par des bénévoles.

Ottawa a la chance de pouvoir compter sur un nombre croissant d’organisations sportives professionnelles, dont les Sénateurs d’Ottawa, les partenaires de l’Ottawa Sports and Entertainment Group (Redblacks et 67), le BlackJack, les Aces, l’Atlético et le Titan Baseball Club, pour n’en citer que quelques-uns.

Au niveau amateur, bon nombre des clubs locaux sont connectés à l’environnement sportif américain par l’entremise des Geegees de l’Université d’Ottawa, les Ravens de Carleton, les Thunder d’Algonquin et Les Coyotes du Collège La Cité. Le milieu universitaire et collégial est une fenêtre essentielle qui permet aux athlètes amateurs de continuer à apprendre, à être compétitif et à grandir localement au moyen de leur sport.

En 2021, Ottawa aura la chance d’appuyer ÉQUIPE CANADA en envoyant des athlètes locaux aux Jeux olympiques et paralympiques de Tokyo. Au total, 23 athlètes sont venus d’Ottawa, dont Vanessa Gilles, qui joue dans l’équipe nationale féminine de soccer qui a remporté la médaille d’or à Tokyo en 2020.

Risques en 2021 et 2022

Les réalités d’une pandémie mondiale ont eu des répercussions importantes sur la ville d’Ottawa et ses habitants. La communauté sportive n’est pas différente. De nombreux clubs de sport locaux ont dû réduire leurs opérations au minimum en raison de restrictions et d’un accès limité au terrain de jeu.

Comme de nombreux clubs locaux sont dirigés par des bénévoles, leur capacité à s’adapter a été remarquable. Les organisations sportives qui ont eu le plus de difficultés au cours de la période sont celles qui possèdent leurs sites, des baux privés pour l’espace, et les employés rémunérés, en particulier les entraîneurs et les administrateurs.Le risque pour les athlètes comprend le maintien de la forme et de la santé et la capacité de croître par leur sport pendant les nombreux confinements. Comme beaucoup l’auraient vu sur les médias sociaux, les gymnases et les parcs nationaux ont transformé l’entraînement pendant la pandémie de COVID-19 pour tous ceux qui cherchent à rester physiquement actifs, ce qui n’était pas différent pour nos athlètes locaux. À mesure que le déploiement de la vaccination à Ottawa avançait, la pratique régulière de nombreux sports est revenue au cours de l’été 2021. Les limites actuelles qui demeurent sont liées à la distance sécuritaire et à l’utilisation et à l’accès à l’espace. Par exemple, pour certains sports, comme la natation d’équipe, les équipes n’ont pas repris leurs activités régulières en raison de la capacité de la piscine. La pratique courante d’autres sports et les calendriers de jeu n’ont pas repris à cause de la fermeture des gymnases, en particulier dans les écoles locales. 

Possibilités en 2021 et 2022

Au cours des 10 dernières années, l’engagement de la communauté sportive a augmenté. La pandémie a créé un besoin criant de collaboration parmi les organisations sportives locales pour renforcer le secteur. L’engagement et le dévouement des leaders dans chaque sport ont permis l’élaboration de nombreuses ressources. L’accent a été mis sur un retour sécuritaire et sur le soutien aux administrateurs, aux entraîneurs, aux parents et aux athlètes. Sous la direction du Conseil du sport d’Ottawa, la Feuille de route du retour au jeu d’Ottawa a été élaborée par 70 organismes sportifs locaux et la Ville d’Ottawa afin de promouvoir et de permettre la reprise du sport dans notre collectivité. En se fondant sur les lignes directrices des autorités de santé publique aux niveaux communautaire, provincial et fédéral, la Feuille de route offre une sélection d’outils et de ressources pratiques pour s’assurer que le sport se déroule de façon uniforme et prudente, en se fondant sur les meilleurs renseignements disponibles. 

L’un des faits saillants de l’été de 2021 a été la reprise de nombreux sports, y compris pour les athlètes qui courent, font du cyclisme et jouent au pickleball, au tennis, au golf et au soccer. L’organisation récente des Championnats nationaux de vitesse Canoé Kayak Canada 2021 au Rideau Canoe Club est un exemple réussi d’un environnement d’organisation sécuritaire et concurrentielle pour la Ville, Tourisme Ottawa et les clubs locaux.

De plus, le retour cet automne à une saison sportive universitaire est un aperçu de la nouvelle norme de vie avec la COVID-19. Les universités ont assumé un rôle de leadership pour s’assurer que tous les étudiants-athlètes et les équipes sportives sont pleinement vaccinés pour s’entraîner et participer à la compétition. Comme le sport universitaire et le sport collégial sont généralement intégrés aux clubs sportifs locaux, et le début de leur saison, en particulier pour ce qui est des équipes de soccer et de rugby, pour n’en citer que quelques-uns, est une lueur d’espoir pour tout le monde.

La Ville prendra d’importantes décisions législatives à l’automne 2021, y compris le Plan officiel. Conformément à l’examen du Plan officiel, l’équipe des Services des loisirs, de la culture et des installations (SLCI) effectue un examen du plan directeur des parcs et des loisirs. Pour beaucoup de gens du secteur des sports, il s’agit d’une occasion d’agrandir les espaces de sport à Ottawa ou, dans bien des cas, de rééquilibrer les investissements pour assurer un terrain de jeu moderne dans toutes les collectivités d’Ottawa.  Dans le cadre de l’examen du plan directeur des loisirs de la Ville, la communauté sportive, les personnes, les athlètes et les entraîneurs de divers sports ont été engagés tout au long du processus afin de défendre leurs besoins et de cerner et reconnaître les lacunes dans les installations d’Ottawa. Il y a un point de vue pour chaque sport, et comme le sport évolue constamment pour refléter la démographie d’Ottawa, nous voyons de nouvelles marques sur le plan local, comme le cricket, le pickleball et d’autres sports. Nous sommes ravis de voir l’Association récréative de la fonction publique du Canada (Centre RA) offrir des installations pour ce nouveau sport populaire. Tous les besoins en installations de la Ville doivent être saisis, compris et planifiés. L’équité d’accès est essentielle. Pour permettre l’essor de la plupart des sports, nous devons accorder la priorité aux investissements dans quatre domaines de jeu qui permettront à la plupart des sports de connaître du succès : terrains, gymnase, piscines et arènes.

Mise à jour sur les événements

Le service des événements majeurs et sportifs à Tourisme Ottawa est chargé de cibler et d’attirer de façon proactive un ensemble d’événements importants, d’investir dans de nouveaux événements et des événements existants à fort potentiel de croissance et de fournir des services de soutien aux groupes d’accueil.

La région de la capitale du Canada a démontré sa capacité d’organiser des événements sportifs nationaux et internationaux importants. Elle a bâti une réputation pour offrir une expérience suprême à tous les titulaires de droits, participants, promoteurs, spectateurs et bénévoles. Au cours des dernières années, Ottawa a accueilli plusieurs événements sportifs nationaux et internationaux, dont :

le Trillium Championship Show 2021; 

•           les Championnats nationaux de vitesse Canoe Kayak Canada 2021;

•           les Championnats panaméricains de lutte et les qualifications olympiques 2020;

•           les Championnats de basketball U Sports Le 8 Ultime féminin et masculin;

•           les Championnats nationaux 14U 2019 de Volleyball Canada; 

•           la 2019 FIVB Volleyball Nations League; 

•           les Championnats de basketball de l’Ontario U16 filles et U14 garçons de l’Ontario;

•           le Triathlon Super League 2019; 

•           les Championnats de lutte 2019 de la Fédération des associations du sport scolaire de l’Ontario; 

•           les Championnats nationaux de l’Est 16U et 19U de Waterpolo Canada 2019; 

•           les Championnats canadiens 2019 en gymnastique artistique; 

•           le Championnat de rugby féminin U Sports 2019; 

•           la FIVB Volleyball Nations League 2018; 

•           les Championnats nationaux de Taekwondo 2018; 

•           les rondes de qualification des Amériques 2019 pour la Coupe du monde de basketball de la FIBA; 

•           les Championnats canadiens d’athlétisme 2018; 

•           le Championnat du monde junior de golf féminin 2018; 

•           les Championnats de basketball de l’Ontario U16 filles et U14 garçons 2018;

•           les Championnats U Sports de soccer féminin 2018; 

•           la Classique LNH100; 

•           Tim Hortons Roar of the Rings 2017; 

•           la Coupe Grey 2017; 

•           l’Omnium féminin CP 2017; 

•           les Championnats canadiens d’athlétisme 2017; 

•           les Championnats de cyclisme sur route Global Relay 2017; 

•           la Coupe Davis 2017, Canada contre Grande-Bretagne; 

•           Red Bull Crashed Ice 2017; 

•           les Championnats nationaux de patinage Canadian Tire 2017; 

•           le Brier Tim Hortons 2016; 

•           les Championnats canadiens de triathlon 2016; 

•           les Championnats de cyclisme sur route Global Relay 2016; 

•           les Championnats de Volleyball Canada 14U 2019; 

•           le Championnat du monde junior de golf féminin 2016; 

•           les Championnats canadiens de golf amateur masculin 2016; 

•           la Coupe du monde féminine 2015 de la FIFA au Canada; 

•           les Championnats nationaux de vitesse Canoe Kayak Canada 2015.

Quelques jours avant le début de la pandémie, Ottawa a accueilli le tournoi panaméricain de qualification olympique de lutte de 2020 et les championnats de lutte panaméricaine de catégorie senior de 2020 ainsi que les championnats de basketball masculin et féminin Le 8 Ultime 2020. Depuis, la ville a organisé deux événements majeurs : les Championnats nationaux de vitesse Canoé Kayak Canada 2021 et les Championnats Trillium 2021 – le plus grand événement équestre en Ontario. Avant la fin de l’année, Ottawa prévoit accueillir les Championnats canadiens de cross-country, le Championnat masculin de soccer U Sports et les Championnats du Royal Canadian Curling Club.

Bien qu’Ottawa ait vu de nombreux événements annulés ou reportés au cours des 18 derniers mois, Tourisme Ottawa et ses partenaires ont assuré les événements suivants qui contribueront à la reprise économique d’Ottawa, la liste continuant d’augmenter :

les Championnats canadiens de cross-country 2021 et 2022;

•           les Championnats du Royal Canadian Curling Club 2021;

•           le Championnat de soccer masculin U Sports 2021;

•           les Championnats nationaux de patinage Canadian Tire 2022;

•           les Championnats nationaux 14U 2019 de Volleyball Canada 2022; 

•           les Jeux d’été autochtones de l’Ontario 2022;

•           la Fin de semaine des championnats canadiens de basketball d’élite 2022;

•           l’Omnium féminin CP 2022;

•           la Coupe Bingham 2022; 

•           les International Association of Gay Square Dancers Annual Conventions 2023;

•           les Masters Indigenous Games 2023;

•           les Épreuves de sélection canadiennes de lutte 2024;

•           les Championnats de ScotDance 2025;

•           les Championnats du monde de basketball en fauteuil roulant 2026. 

Attirer de nouveaux événements sportifs à Ottawa est la priorité absolue du service des événements majeurs et sportifs à Tourisme Ottawa. Les événements sportifs ont déjà contribué à la reprise d’Ottawa et ils l’alimenteront en offrant d’importants avantages économiques et sociaux à la collectivité locale. 

Limites des événements, lacunes des limitations

Les Jeux d’été du Canada 2021 pour Ottawa (2017). En 2017, notre ville s’est unie pour préparer une offre globale pour les Jeux d’été du Canada de 2021. Plus de 30 personnes issues du sport, du milieu des affaires et de différents secteurs de l’économie ont collaboré pour présenter une vision unifiée de notre ville en tant qu’hôte d’événements sportifs et communauté prête à accueillir des athlètes, des entraîneurs, des bénévoles et des amateurs. Ottawa n’a pas connu de succès, mais la soumission a permis de constater que plusieurs installations ont des lacunes en matière d’organisation d’événements et des occasions d’investissement critiques pour améliorer les installations et soutenir le rendement à Ottawa. Les installations vieillissantes, sur les campus universitaires, ainsi que les installations municipales, ont posé le principal défi. 

Les investissements clés dans l’amélioration de l’installation d’athlétisme Terry Fox (terrain appartenant à la Commission de la capitale nationale) et de l’espace géré par les Ottawa Lions demeurent uniques. En 2017 et 2018, les Ottawa Lions ont accueilli les Championnats nationaux d’Athlétisme Canada, ce qui a montré à nouveau la limite de l’installation actuelle. L’emplacement est idéal, mais l’installation en général, le terrain de jeu, l’électricité, le tableau de bord et les gradins nécessitent un aperçu de la planification et de l’investissement. Un autre exemple des leçons tirées de la soumission perdue est la nécessité d’une installation aquatique moderne qui peut accueillir des rencontres de natation, la plongée, la natation artistique et le water-polo. Le centre d’événements actuel de la Ville, le complexe sportif de Nepean, ne répond pas aux exigences minimales de planification d’événements, même pour les jeunes athlètes. 

Cette ville peut aspirer à accueillir les Jeux d’été du Canada et d’autres jeux multisports, mais nécessite des investissements ciblés pour répondre aux installations sportives modernes et devenir attrayante pour l’organisation d’événements.  

À la suite de la soumission pour les Jeux d’été du Canada 2021, j’ai réuni des intervenants clés à Ottawa pour examiner notre soumission et voir comment nous pouvons collaborer pour assurer une liaison prospère à l’avenir. À la table sont présents des représentants de la Ville d’Ottawa, l’Université d’Ottawa, l’Université Carleton, le Collège Algonquin, le Conseil du sport d’Ottawa, Tourisme Ottawa et plusieurs chefs de file sportifs et résidents respectés qui ont fait leur marque au niveau national du sport. 

Dans la ville d’Ottawa, nos collèges universitaires disposent d’installations vieillissantes qui doivent être modernisées au cours des prochaines années pour répondre aux soumissions réussies, permettre aux athlètes de performer dans des installations modernes (accessibles et sécuritaires) et répondre à la croissance. 

– Le train léger sur rail (TLR) et son expansion offrent aux habitants une occasion unique et renouvelée d’établir une connexion avec des installations qui étaient plus difficiles d’accès. Il offre également un avantage en permettant aux concurrents d’atterrir à l’aéroport d’Ottawa, en assurant une liaison avec les hôtels locaux et les quartiers commerciaux vitaux et en offrant possiblement un accès à des installations modernes centrales, probablement à l’Université d’Ottawa ou à l’Université Carleton, ou aux deux. 

– Les écoles locales ont eu une réponse très complexe pour appuyer l’apprentissage tout au long de la pandémie. Cette période a créé des limitations compréhensibles pour les clubs sportifs locaux et les équipes sportives scolaires de pratiquer et de jouer. La réouverture de l’école en personne cet automne est la priorité absolue. Les facteurs de risque existants, y compris les écoles qui restent sécuritaires et ouvertes avec de jeunes élèves non vaccinés âgés de 12 ans et moins, doivent être au centre des préoccupations. La communauté sportive dépend de l’accès aux terrains et aux gymnases dans les écoles, principalement les écoles secondaires. La situation actuelle a soulevé des lacunes importantes, où les quatre conseils ont des approches différentes en matière d’allocation des terrains et des gymnases. Il est maintenant temps de renouveler une approche coordonnée pour assurer un accès adéquat et fiable aux espaces sportifs scolaires et aux sports communautaires locaux en dehors des heures d’école. Cela nécessitera l’engagement et le leadership de chacun des conseils scolaires et l’appui de la province de l’Ontario afin de mettre à l’essai une approche pour une utilisation coordonnée des écoles d’Ottawa.

Ottawa possède des installations urbaines vieillissantes, la plupart de ses installations récréatives datant du centenaire. Elles ont été rénovées et ont permis aux communautés sportives de prospérer pendant plus de 50 ans. Pourtant, ces installations ne répondent plus aux besoins modernes en matière de sport, de pratique et de croissance, par exemple, les piscines de 50 mètres, les arénas à patinoire unique, les terrains gazeux et la demande croissante de gymnases. Au cours de la dernière décennie, les nouvelles communautés ont eu des installations multisports qui ont amélioré l’accès des clubs dans ces secteurs de croissance. Toutefois, ces installations ne sont pas accessibles de façon centralisée et ont été planifiées et construites pour des activités récréatives. Même s’il s’agit de l’option la plus attrayante pour les événements, les installations centralisées d’Ottawa sont les plus anciennes. 

Des investissements ciblés et l’élaboration d’un plan d’installations récréatives et sportives contribueront à façonner l’avenir d’Ottawa en tant que ville accessible au sport. Nous devons collaborer pour nous assurer que nos installations existantes et futures répondent aux besoins et aux aspirations des habitants de la ville, des athlètes locaux et des clubs.

Considérations et discussions locales

–           Les installations de l’Université d’Ottawa et de l’Université Carleton vieillissent considérablement, tandis que les deux universités continuent de croître. Les équipes sportives des deux universités reconnaissent l’importance d’investir dans les installations sportives et récréatives pour moderniser l’offre pour les étudiants et les étudiants-athlètes. Alors qu’elles prévoient réinvestir dans des installations multisports élargies, il existe de nombreuses possibilités d’appuyer la performance des étudiants-athlètes et de l’ensemble de la communauté sportive à Ottawa.

–           Le hockey devient de moins en moins populaire. Les inscriptions auprès de l’Association canadienne de hockey ont passé de 721 504 en 2014-2015 à 607 951 en 2019-2020. Les patinoires d’Ottawa vieillissent, en particulier celles qui n’ont qu’une patinoire. Les adultes recherchent plus d’heures de patinage libre, et l’augmentation du hockey féminin est la principale raison pour laquelle la participation globale des jeunes au hockey n’est pas plus alarmante. 

–           Tennis : La fermeture du Ottawa Athletic Club (OAC) (propriété privée) a laissé un vide en ce qui a trait aux terrains de tennis intérieurs à Ottawa. La perte de 14 terrains est préoccupante pour la capacité d’Ottawa d’accueillir et de poursuivre le développement du sport. Des organismes comme l’École de tennis Noble et le Centre sportif Rideau cherchent à faire avancer des projets pour soutenir la communauté de tennis d’Ottawa.

–           Patinage artistique : La fermeture de la patinoire Minto aura un impact direct sur le Minto Skating Club, qui est appelé le domicile des installations privées depuis plus de 30 ans. Le club est fort et cherche un nouveau domicile permanent au cœur de la ville.

–           Clubs de soccer : Les clubs de soccer sont en expansion. Le niveau de jeu continue de s’améliorer. La communauté du soccer a amélioré ses terrains grâce à des programmes de financement provinciaux et fédéraux et à une solide situation financière pour bon nombre de clubs d’Ottawa. Les investissements dans de nouveaux secteurs qui permettent un vaste éventail d’utilisations sportives sur les mêmes terrains demeurent importants à mesure que notre ville se développe et que l’utilisation du terrain continue de croître.

–           Pickleball : Un sport populaire dans l’Ouest des États-Unis est maintenant courant à Ottawa. Les clubs locaux sont organisés, et l’inscription continue de croître. Il y a de plus en plus de terrains extérieurs et, récemment, les nouveaux terrains du Centre RA démontrent la croissance et la popularité du pickleball à Ottawa. Autrefois un sport populaire parmi les personnes âgées, le pickleball s’est développé dans tous les groupes d’âge.

–           Basketball : La communauté de basketball à Ottawa est représentée par cinq clubs. En discutant avec ses dirigeants, la communauté reconnaît l’importance d’une gouvernance renouvelée pour défendre le sport et une croissance correctement. Les structures actuelles d’allocation ont démontré des inégalités et des obstacles à l’accès à ce sport. La présence d’une seule organisation pour le basketball à Ottawa permettrait à l’organisation d’accroître les investissements à la Ville et dans les quatre conseils scolaires.

Conclusion

La communauté sportive d’Ottawa est diversifiée et continue de se diversifier. La plupart des clubs sont dirigés par des bénévoles et offrent des programmes pour tous les groupes d’âge. Avec ses quatre saisons et son vaste paysage géographique, la Ville d’Ottawa offre une aire de jeu unique pour les sports. Toutefois, la communauté sportive d’Ottawa cherche des investissements dans des installations sportives pour moderniser, répondre à la croissance et améliorer l’accès. La communauté sportive a fait preuve de résilience tout au long de la pandémie, et elle est prête à soutenir les athlètes et les équipes pendant que l’on traverse la fin de la pandémie et qu’une nouvelle normalité est établie.

Le sport est un atout communautaire à Ottawa, et il y a des histoires de caractère, de force et de gens qui font une différence par le pouvoir du sport. Il peut élever notre croissance, créer un état d’esprit renforcé et encourager la santé, le dynamisme et l’engagement des résidents. 

Le Conseil des sports d’Ottawa défend le secteur et renforce l’identité sportive en tant que voix centralisée pour collaborer et former des partenariats afin de renforcer nos collectivités avec une santé et une productivité améliorées, une inclusion et une participation accrues, pour accroître les installations et l’infrastructure sportives et positionner Ottawa pour participer à des événements sportifs régionaux, nationaux et internationaux, tandis que les résidents bénéficient d’installations modernes d’entraînement et de jeu.

Des investissements ciblés et l’élaboration d’un plan d’installations récréatives et sportives peuvent contribuer à façonner l’avenir d’Ottawa en tant que ville accessible au sport. Nous devons collaborer pour nous assurer que les installations à Ottawa répondent aux besoins et aux aspirations des résidents, des athlètes locaux et des clubs.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>