Finalement arrivé – la dernière phase de réfection des rues Rideau et William

La rue Rideau est maintenant fermée entre la promenade Sussex et la rue Dalhousie jusqu’à la fin de 2020 pour terminer les travaux de la réfection de la rue Rideau et de la rue William.

Cette fermeture est nécessaire pour terminer la phase finale des travaux sur la rue Rideau et comprendra le renouvellement de la rue William. Les travaux sur la rue William entre les rues George et Rideau commenceront au début de l’automne. L’entrepreneur pour ce projet sera Tomlinson.

Les travaux sur la rue Rideau comprennent l’amélioration des trottoirs, des installations de vélo et de transport en commun, des bancs, du stationnement pour vélos, de l’éclairage pour piétons, de l’aménagement paysager et plus encore.

Les travaux sur la rue William comprennent une expérience piétonnière améliorée, avec sièges, arbres, éclairage et stationnement à vélo.

Pendant cette période, de nombreux changements se produiront. Plusieurs entreprises resteront ouvertes et les services municipaux continueront d’être offerts. Pour cette raison, il est important de rester à jour tout au long du projet. Pour plus d’informations sur le projet, vous pouvez visiter le site web du projet ici et vous inscrire au bulletin électronique ici. Pour en savoir davantage sur les répercussions sur le service de transport en commun, visitez le site web d’OC Transpo ici.

La Société de logement communautaire d’Ottawa (LCO) adapte ses opérations pour appuyer les besoins des locataires pendant la pandémie de COVID-19

Même si les choses sont bien différentes en ce moment, LCO continue d’appuyer les locataires grâce à une équipe dévouée composée d’employés, de sous-traitants et de bénévoles qui redoublent d’efforts pendant cette période sans précédent. Le secteur du logement fait partie des services essentiels et bien que le public et les locataires n’aient pas accès en ce moment aux bureaux, LCO continue de répondre aux besoins urgents et essentiels des locataires 24 h sur 24 et 7 jours sur 7, grâce à son centre d’appels.

Pour assurer la sécurité des locataires et des employés et réduire tout risque d’exposition au virus, les bâtiments et les bureaux sont nettoyés plus fréquemment et les espaces communs (salons, parcs…) sont fermés. LCO continue de travailler en étroite collaboration avec Santé publique Ottawa (SPO) et de suivre ses recommandations et directives afin de veiller à la santé et au bien-être des locataires et des employés.

Depuis la mi-mars, l’équipe du développement communautaire de LCO a communiqué avec près de 5000 résidents à risque et 900 chefs des locataires. LCO veille au bien-être des membres de la communauté et tient à leur offrir l’aide dont ils ont besoin. En partenariat avec le Groupe de travail sur les besoins humains de la Ville, des bénévoles de la Croix-Rouge ont également fait du porte à porte afin d’appuyer les personnes âgées et autres locataires vulnérables de LCO. Une page de ressources pour les locataires a aussi été créée sur le site Web de LCO (http://www.och-lco.ca/fr/covid-19/soutien/).

Pour suivre les mesures adoptées par LCO face à la COVID-19, veuillez consulter la page http://www.och-lco.ca/fr/covid-19/.

Les jardins communautaires

Nous sommes heureux de vous annoncer que la province de l’Ontario permet maintenant l’utilisation des jardins collectifs et communautaires à l’échelle de la province. Ces jardins sont une source essentielle d’aliments frais pour certains Ontariens, Ontariennes et leur famille, y compris ceux qui sont confrontés à l’insécurité alimentaire. Les médecins hygiénistes locaux fourniront des conseils, des recommandations et des instructions qui devront être respectés afin que les jardins puissent être utilisés, notamment en ce qui concerne l’écart sanitaire de même que le nettoyage et la désinfection des équipements et des surfaces fréquemment touchés.

  • Fatima Manor for Seniors – 280 rue Montford
  • Jardin communautaire de Vanier – Parc Richelieu, 300 Des Pères Blancs
  • Jardin communautaire de Basse-Ville – 40 rue Cobourg
  • Jardin communautaire Angel Square  – 40 rue Cobourg
  • Oasis Food Growing Project – 221 rue Nelson
  • Jardin communautaire St. Joes Supper Table – 151 Avenue Laurier
  • Bureau du développement durable de l’Université d’Ottawa – 141 Louis-Pasteur
  • Jardin communautaire de la Côte-de-Sable – 154 Avenue Mann
  • Jardin communautaire de la Strathcona Heights – 430 rue Wiggins

Les marchés de producteurs agricoles

Beechwood Market photos, courtesy of Chris Penton

J’ai le plaisir d’annoncer que la Ville d’Ottawa, en consultation avec le gouvernement de l’Ontario et les exploitants de marchés de producteurs agricoles de la ville, évalue les possibilités qui permettraient de rouvrir ces installations en toute sécurité.

Les renseignements suivants ont été colligés par les équipes de la Direction générale de la planification, de l’infrastructure et du développement économique (DGPIDE), de la Direction générale des services de protection et d’urgence (SPU) et de Santé publique Ottawa (SPO).

Farmer’s Markets Ontario (FMO) a appris du gouvernement provincial que « les marchés de producteurs agricoles, qui vendent principalement de la nourriture, sont considérés comme des lieux de travail essentiels selon les dispositions du décret d’urgence en vigueur ». La Ville a d’ailleurs pu confirmer auprès des différents ministères provinciaux concernés, notamment auprès du ministre de l’Agriculture, que ces marchés offrent en effet un service essentiel. Ils doivent cependant respecter les directives énoncées par FMO.

Ces directives ont été élaborées en collaboration avec SPO afin que les exploitants de marchés agricoles puissent reprendre leurs activités de manière sûre. Bientôt publiées sur le site Web de SPO, ces directives expliqueront comment respecter les règles de distanciation physique et détailleront les protocoles de lavage de mains et de désinfection dans un environnement de marché public.

Des entreprises locales et l’Université d’Ottawa unissent leurs efforts pour épauler les travailleurs essentiels

Cette semaine, j’ai eu l’occasion de parler aux employés et aux étudiants de l’Université d’Ottawa ainsi qu’aux employés de Canadian Hydro Components de leur travail formidable à l’appui des travailleurs de la santé à Ottawa.

Au cours du dernier mois, l’Université d’Ottawa a travaillé avec différents professionnels de la santé pour créer des visières réutilisables destinées à protéger les travailleurs essentiels. Ces visières comprennent trois parties principales : un serre-tête, un écran transparent et une bande élastique.

Plus de 25 bénévoles ont donné aussi bien des bandes imprimées en 3D et des fournitures d’emballage que des lunchs maison. Outre ces bénévoles, des entreprises comme Canadian Hydro Components, Lumentum et Luzchem ont participé à la fabrication des bandes imprimées en 3D. ETM Industries a également mis au point le moule à injection pour l’un des modèles de serre-tête afin d’accélérer le processus d’impression en 3D.

Ce groupe a été en mesure de distribuer plus de 7 000 visières aux travailleurs de la santé, principalement dans les grands hôpitaux d’Ottawa, les foyers de soins de longue durée et les maisons de retraite ainsi que les cliniques, dont Ottawa Inner City Health, qui offre des soins de santé aux résidents les plus vulnérables. Pour en savoir plus sur ces initiatives, consultez le site https://covid.makerepo.com/.

Quel bel exemple de passion et d’innovation rapidement mises en commun au bénéfice de nos travailleurs essentiels. Bravo!

Masques

Les membres de la communauté qui sont en bonne santé ne doivent pas porter de masques médicaux et de respirateurs N95. Pour les professionnels de la santé qui cherchent des renseignements sur l’équipement de protection individuelle, veuillez consulter notre section Mesures de prévention et de contrôle des infections.

Les masques non médicaux peuvent comprendre ceux qui sont faits de tissu (p. ex., coton); ceux qui ont des poches pour insérer des filtres; et ceux qui sont utilisés pour recouvrir d’autres masques ou respirateurs afin de prolonger leur utilisation. Le port d’un masque non médical ne remplace PAS la nécessité de la distanciation physique, le lavage des mains et la surveillance de votre état de santé. Le port d’un masque non médical peut offrir une protection supplémentaire, surtout lorsque la distance physique est difficile à maintenir (p. ex., dans une épicerie, dans l’autobus).

Toutefois, le porte d’un masque non médical peut aider à protéger les gens autour de vous.

Pour vous protéger contre la COVID-19, suivez les recommandations de santé publique : restez à la maison, lavez-vous les mains souvent et ne vous touchez pas le visage. Il n’existe aucune preuve que les masques en tissu fait maison, ou les masques non médicaux vous protègent contre la COVID-19. Ceux-ci présentent un certain nombre de limitations : le port d’un masque peut augmenter le risque d’infection si vous vous touchez votre visage plus souvent pendant que vous le réajustez ou si vous ne vous laver pas les mains avant de le mettre et de l’enlever.

Pour obtenir de plus amples renseignements sur les masques non médicaux, veuillez consulter le site Web de Santé Canada relatif aux masques et aux couvre-visage non médicaux.

Centre d’évaluation COVID-19

Mise à jour du dépistage de Covid-19: La liste des symptômes et des personnes nécessitant un dépistage de COVID-19 a été élargie.

Le Centre d’évaluation COVID-19 est une clinique extra-hospitalière où les personnes seront évaluées par un fournisseur de soins de santé, et dépistées pour la COVID-19 si nécessaire. Il est géré par L’Hôpital d’Ottawa et le CHEO, en partenariat avec Santé publique Ottawa (SPO) et la Ville d’Ottawa.

Si vous êtes en détresse (par exemple, si vous avez des difficultés respiratoires importantes, des douleurs thoraciques, si vous vous évanouissez ou si les symptômes d’une maladie chronique s’aggravent considérablement), ne vous rendez pas au Centre d’évaluation ou dans une Clinique de soins COVID-19. Rendez-vous au service d’urgence le plus proche ou appelez le 9-1-1.

  • Les symptômes les plus courants de la COVID-19 sont la fièvre, la toux et la difficulté à respirer.
  • Les symptômes les moins courants de la COVID-19 sont la fatigue inexpliquée, le délire (une affection médicale grave qui implique la confusion, des changements de mémoire et des comportements bizarres) les chutes, le déclin fonctionnel aigu, l’aggravation des maladies chroniques, les nausées, les vomissements, la diarrhée, les douleurs abdominales, les frissons, les maux de tête, la laryngotrachéite aiguë ou la perte du goût/de l’odeur.
  • D’autres signes de la COVID-19 peuvent apparaître tels des symptômes respiratoires nouveaux ou qui s’aggravent : mal de gorge, écoulement nasal, éternuements, congestion nasale, voix enrouée ou difficulté à avaler.

Il est recommandé aux personnes suivantes de se faire dépister pour la COVID-19 SI elles présentent au moins l’un des symptômes les plus courants OU l’un des symptômes les moins courants de la COVID-19 OU un symptôme respiratoire nouveau ou qui s’aggrave (veuillez consulter la liste des symptômes ci-dessus) :

  • Les travailleurs de la santé ou les membres du personnel qui travaillent dans des établissements de santé, ainsi que tous les membres de leur ménage
  • Les résidents et le personnel des foyers de soins de longue durée, des maisons de retraite, des établissements correctionnels, des refuges pour sans-abri, des établissements de santé mentale, des hospices et d’autres lieux de vie collective
  • Les personnes hospitalisées et celles qui seront probablement hospitalisées
  • Membres de communautés éloignées, isolées, rurales et/ou autochtones
  • Les soignants et prestataires de soins
  • Les premiers répondants comme les pompiers, policiers et paramédics.
  • Les personnes ayant des contacts fréquents en matière de soins de santé, comme les patients atteints de cancer ou ceux qui subissent des traitements de chimiothérapie ou de dialyse, qui vont subir ou ont subi une transplantation, les femmes enceintes et les nouveau-nés

Il est recommandé aux personnes suivantes de se faire dépister pour la COVID-19 SI elles présentent au moins l’un des symptômes les plus courants de la COVID-19 comme une fièvre, une toux ou la difficulté à respirer.

  • Les personnes ayant eu des contacts étroits avec cas confirmés ou probables.
  • Les voyageurs internationaux de retour qui se font soigner.
  • Les travailleurs des infrastructures critiques – cela comprend les épiceries, les services alimentaires, les travailleurs de l’entretien et du transport, et les services publics.

Les patients qui répondent aux critères ci-dessus seront soumis au dépistage du COVID-19, qui consiste à prélever un échantillon de la gorge ou du nez à l’aide d’un écouvillon.

Important: Vous n’avez PAS besoin de contacter Santé publique Ottawa avant de vous rendre dans un Centre d’évaluation.

Emplacement et heures d’ouvertures :

Aréna Brewer
151, voie Brewer
Accès par l’avenue Bronson, en face de l’Université Carleton
Ouvert de 9 h  à 15 h 30, tous les jours

Mise à jour du groupe de travail sur les besoins humains

Le 9 avril, la Ville a reçu 6,6 millions de dollars sur un engagement de 13,3 millions de dollars du ministère des Affaires municipales et du Logement au moyen du Fonds d’aide aux services sociaux pour 2020-2021. Ce financement s’ajoute aux 4,8 millions de dollars déjà reçus dans le cadre du programme fédéral de Vers un chez-soi du Plan d’intervention économique du Canada à l’égard de la COVID-19, ce qui porte le financement total immédiat à 11,4 millions de dollars. Ce financement vise à répondre aux besoins des personnes vulnérables pendant cette crise, y compris les personnes à risque ou qui sont sans abri, les personnes qui vivent dans des logements ou des logements avec services de soutien, les personnes à faible revenu, les bénéficiaires de l’aide sociale ou d’autres personnes qui ont besoin de services sociaux.

Le mandat complet du Fonds d’aide aux services sociaux et la trousse de demande simplifiée se trouvent à l’adresse site Web Soutien et assistance. Nous continuerons de travailler en étroite collaboration avec les organismes communautaires pour veiller à ce que toutes les demandes de renseignements liées au Fonds d’aide aux services sociaux soient triées de façon appropriée et traitées en temps opportun afin de permettre un processus de répartition des fonds efficace et sans heurts. Nous voulons que ces fonds soient distribués d’ici le début du mois de mai.

Sécurité alimentaire
Le Groupe de travail sur les besoins humains a créé et distribué des fiches de renseignements sur les ressources alimentaires afin de fournir aux résidents des renseignements sur les principales options de collecte et de prestation de services alimentaires dans leurs collectivités. Une fiche de renseignements plus courte destinée spécifiquement aux personnes âgées est également disponible. La fiche d’information sur les ressources alimentaires est disponible en anglais et en français et elle sera bientôt disponible dans six autres langues.

Refuges communautaires et familiaux
La distanciation physique reste l’un des meilleurs moyens de prévenir la propagation de la COVID-19. Le surpeuplement dans les refuges et la tendance des clients à se regrouper augmentent les risques de propagation rapide en cas d’éclosion. Les Services de logement et leurs partenaires communautaires travaillent sans relâche pour mobiliser de nouvelles installations afin d’aider cette population particulièrement vulnérable à mettre en oeuvre cette importante stratégie de prévention.