Il peut être difficile de trouver du stationnement au centre-ville.   

Que ce soit pour chercher un emplacement pour une entreprise, rendre visite à un ami, ou stationner votre véhicule – ce peut être stressant de ne pas en trouver.

Au fil des années, en travaillant avec les résidents et l’Association communautaire de la Basse-Ville, nous avons effectué plusieurs changements, notamment l’agrandissement du secteur de stationnement avec permis du quartier en grande zone, ce qui donne un accès égal aux détenteurs de permis pour tous ceux qui habitent dans notre collectivité.  

Toutefois, le désir d’améliorer la situation du stationnement sur rue persiste dans les secteurs résidentiels de la Basse-Ville.

Le bureau reçoit des centaines de demandes à ce sujet, soit la proximité des maisons au secteur commercial et aux principaux pôles d’emploi, ce qui a une incidence sur la disponibilité des stationnements sur rue pour les résidents. 

La solution pourrait être aussi simple qu’une modification des heures des restrictions de stationnement actuelles. Pour régler le problème, il faut uniformiser les heures de stationnement dans le secteur résidentiel de la Basse-Ville (au nord de la rue St. Patrick). Il est essentiel de savoir que cette demande de modification des restrictions concernant le stationnement ne propose aucune modification au stationnement payant du marché By ou aux panneaux sur l’avenue King Edward. Ce secteur est situé entre l’avenue Guigues, la rue Boteler, l’avenue King Edward et la promenade Sussex.

L’hiver passé, nous avons lancé un sondage sur les options permettant de réduire les heures et les restrictions de stationnement dans le quartier. Au départ, en réponse à une demande de l’Association communautaire de la Basse-Ville, il y avait un désir de fixer le stationnement sur rue de jour dans le secteur résidentiel à une heure en semaine. 

Le principe était que cela augmente la rotation et limite l’accès à ceux qui travaillent dans notre secteur et qui se stationnent gratuitement en bordure de rue chaque jour.

Les résultats du sondage étaient variés et comprenaient des préoccupations concernant la réduction des heures et des commentaires sur ceux qui bénéficieraient des changements. Tous les commentaires et les préoccupations tirés du sondage étaient valides et ont aidé à définir les prochaines étapes pour résoudre le problème. Un certain nombre de répondants au sondage ont demandé de ne pas procéder à la limite d’une heure en semaine (de jour), et nous voulons aller de l’avant et proposer une limite de stationnement de deux heures en semaine (de jour).

Nous pensons qu’il faut minimiser l’incidence des entreprises et des employés sur les rues en semaine, ce qui permettrait de libérer davantage de places de stationnement sur rue pendant la journée pour les résidents et leurs invités.

L’uniformisation du stationnement sur rue dans la Basse-Ville est nécessaire.  Nous pensons que l’uniformisation du stationnement du lundi au vendredi à deux heures entre 7 h 30 et 17 h 30 permettrait de réduire de manière considérable l’utilisation excessive des stationnements sur rue par les employés qui travaillent dans le secteur au profit des résidents de la Basse-Ville.

Pour nous assurer que les résultats atteints soient réellement les meilleurs pour la collectivité, nous avons lancé un deuxième sondage, Uniformisation du stationnement dans la Basse-Ville. J’encourage tous les résidents à nous faire part de leurs commentaires. Visitez mathieufleury.ca et cliquez sur le lien UNIFORMISATION DU STATIONNEMENT DANS LA BASSE-VILLE pour remplir le sondage.