Le 29 janvier, mon bureau a tenu la consultation annuelle sur le budget du quartier à l’école Mauril-Bélanger. Les résidents sont venus en grand nombre malgré le froid qui sévissait encore ce soir-là. Le présent document résume les commentaires formulés par les personnes présentes. Je remercie tous les résidents qui ont pris le temps de venir à notre séance de consultation. Les sujets qui ont été mentionnés le plus souvent sont les suivants : le logement, le transport en commun, les routes, les parcs, les rats, le changement climatique et la police communautaire.

En ce qui concerne le logement, il a été clairement dit à maintes reprises que les refuges d’urgence ne devraient pas être des solutions à long terme. Les refuges coûtent cher et les sommes qui y sont investies seraient bien mieux utilisées si elles étaient affectées dans des logements subventionnés. Un plus grand nombre de logements abordables est une nécessité absolue.

Parmi les suggestions présentées sur les façons d’accroître le nombre de logements abordables, mentionnons les suivantes : offrir des mesures incitatives aux propriétaires privés pour les amener à offrir un plus grand nombre de logements en location, demander un financement accru de la part des différents ordres de gouvernement et offrir de plus importants montants de supplément au loyer aux particuliers.

Le zonage d’inclusion est un outil utile, et les personnes présentes sont d’avis que nous devrions examiner de plus près des modèles d’habitation novateurs comme les coopératives d’habitation et les logements pour revenus mixtes.

Les gens avaient beaucoup à dire sur le réseau de transport en commun et tous les enjeux connexes. De nombreux résidents estiment que notre réseau de transport en commun se détériore et déplorent le fait que les frais de transport en commun continuent d’augmenter sans que le service s’améliore pour autant. L’objectif devrait être d’augmenter l’achalandage. Or, une augmentation des tarifs n’aidera pas à réaliser cet objectif. Certains résidents estiment que les tarifs de stationnement devraient être augmentés et que cette hausse pourrait servir à subventionner les tarifs de transport en commun.

Les laissez-passer à tarif réduit, en particulier, ne devraient pas faire l’objet d’augmentations annuelles. Nombre de résidents étaient d’accord pour dire que la carte Presto devrait offrir une plus grande latitude. Ainsi, il devrait être possible de se procurer un laissez-passer de 30 jours n’importe quand durant le mois. L’offre de laissez-passer de fin de semaine serait également souhaitable.

De l’avis général, la planification des circuits d’autobus pourrait être améliorée. La mise en correspondance des autobus est une tactique impopulaire du service d’autobus. Il faudrait prendre des mesures pour évaluer la fiabilité du service.

Une plus grande transparence serait un avantage énorme pour les passagers d’OC Transpo ainsi que pour stimuler l’achalandage. Les données GPS en temps réel sont une façon d’offrir une telle transparence. D’autres avantages indirects pourraient être offerts aux usagers du transport en commun, notamment l’ajout de voies réservées aux autobus et de feux de circulation qui facilitent la circulation des autobus.

Les personnes présentes ont formulé des commentaires sur l’état de la chaussée et nous ont fait part d’une certaine frustration à l’égard des nids-de-poule. Certains résidents estiment que la qualité de la chaussée s’est détériorée depuis les années 1990, situation qui pourrait être attribuable à l’augmentation du contenu recyclé dans l’agrégat.

La majorité des résidents sont en faveur d’une augmentation du financement de l’infrastructure cyclable. Ils souhaiteraient notamment que des sommes soient investies pour augmenter le nombre de supports à vélos près des arrêts de transport en commun et qu’on accorde une plus grande attention aux nids-de-poule dans les bandes cyclables.

Les résidents estiment que nous devrions mettre un frein à la construction de nouvelles routes. Au besoin, les redevances d’aménagement devraient être utilisées pour couvrir les coûts d’immobilisation rattachés à la construction des routes.

Les opérations hivernales sont une source constante de contraintes budgétaires. Les résidents se préoccupent de la façon dont l’ordre de priorité est établi pour les différents secteurs et se demandent comment la situation pourrait être améliorée l’année prochaine. Plus de ressources de déneigement seraient un atout, surtout en ce qui concerne les trottoirs.

La création de nouveaux parcs et l’embellissement des parcs sont un sujet qui revient fréquemment. Les gens estiment que nous pourrions transformer un plus grand nombre de terrains privés et inutilisés en parcs intercalaires. Un terrain inutilisé se trouve, par exemple, à l’angle des rues Charlotte et Rideau.

De nombreux résidents ont observé une augmentation de la population de rats dans leur quartier et souhaiteraient que des sommes plus importantes soient consacrées à leur élimination. Les résidents voudraient que des bacs à déchets à l’épreuve des rongeurs soient distribués.

Le climat devrait toujours être prioritaire à l’examen de chaque poste budgétaire, puisqu’il a une incidence sur un grand nombre d’enjeux. Ainsi, des autobus électriques permettraient à la fois de faire des économies en transport en commun et de combattre le changement climatique.

Enfin, les personnes présentes ont formulé des commentaires sur la prévention du crime et l’importance de la police communautaire. La collaboration entre le Service de police d’Ottawa et les associations communautaires est essentielle. Les gens estiment qu’il est nécessaire d’augmenter le nombre de patrouilles tout en faisant appel à des agents de police communautaires assignés spécifiquement à des quartiers. Il importe que nous nous attaquions aux causes profondes de la criminalité et que nous intervenions avant qu’elle devienne un problème récurrent. L’éclairage de rue et la présence d’activités dans les rues font partie de la solution.

Encore une fois, je remercie tous ceux qui ont participé à notre consultation sur le budget. Vos commentaires sont importants pour nous. Le budget devrait être présenté au Conseil le 8 mars prochain. Avant cette date, ses éléments individuels seront débattus à chacun des comités. Si vous souhaitez participer aux débats des comités, n’hésitez pas à communiquer avec nous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>